C preloader
 

Les meilleures campagnes pour le dépistage du cancer du sein #octobrerose

 
 

Octobre rose : quoi et pourquoi ?

 

Chaque année, le mois d’octobre devient rose !
En 2020 on vient d’avoir la 27ème édition de l’Octobre rose : un mois entier dédié aux campagnes d’information et de sensibilisation pour le dépistage du cancer du sein.

Afin de mener la lutte contre le cancer, la prévention joue un rôle fondamental. De plus, dans le cas précis du cancer au sein, si le dépistage est précoce on a statistiquement plus de chances de pouvoir faire face à la maladie. Néanmoins, beaucoup de femmes ne savent pas que l’autopalpation existe, ou ne parviennent pas à la faire elles-mêmes. Enfin, parler aussitôt de mammographie effraie beaucoup. Est-ce que je suis vraiment à risque après tout ? Est-ce que ce n’est pas trop contraignant ? Est-ce que ça fait mal ?

Jusqu’à maintenant les campagnes de santé qui ont été fondées sur la peur et sur l’information ne marchent pas autant que celles basées sur la prévention ; c’est-à-dire : savoir qu’un problème existe, mais aussi que nous avons le pouvoir d’agir dessus !

La cible est très vaste, toutes générations et cultures sont touchées, même si le risque est plus grand après un certain âge. Les publicités doivent être féminines et aborder le cancer sans faire peur. Le grand défi est celui de proposer des campagnes qui mettent les seins en avant sans les montrer réellement (à cause de la maudite censure ! Petits puritains…).

Cet Octobre 2020 plusieurs campagnes très originales ont vu le jour afin de sensibiliser les femmes au dépistage du cancer au sein. Voyons quelques exemples ensemble :

 
 

Dialogue entre tétons

 

 

La Liga Contra el Cancer, association péruvienne, présente une série de vidéos où les seins sont représentés de façon graphique avec intelligence : à la place des tétons, des visages d’actrices connues ont été insérés !

Il y a différentes couleurs de peaux et tranches d’âge afin de toucher toute la population féminine. La personne parle avec une seconde version d’elle-même comme si les seins étaient en train de discuter entre eux.

Les dialogues qui en ressortent sont naturels et humoristiques, avec un sein qui essaye de convaincre l’autre de mener un dépistage du cancer. La discussion permet d’apporter des informations, mais aussi de délivrer des sentiments, comme par exemple le fait que cela peut arriver même s’il n’y a pas d’autres cas dans la famille, ou encore l’attente difficile des résultats de la mammographie.

 
 

Unforgettable lights

 

Movistar, au Chili, lance une campagne accompagnée d’une vidéo où elle utilise de façon artistique, élégante et subtile son bâtiment pour représenter le dépistage. La structure du bâtiment, filmée de haut, rappelle la forme d’un sein, et le mouvement des lumières nous indique le parcours que nos doigts devraient faire pour l’autopalpation.

 
 

Art

 

Pour montrer les seins de façon artistique et socialement acceptable, certaines fameuses peintures de nus ont été utilisées. Les deux exemples visent à sensibiliser en sponsorisant l’autopalpation des seins.

« Don’t touch the arts, touch your breasts »

Une page Instagram reprend les peintures qu’on nous a toujours incité à ne pas toucher, avec le message : « Ne touche pas l’art, touche tes seins. »

Mona Lisa

La fondation Know Your Lemons qui lutte contre le cancer au sein a, quant-à-elle, modifié l’une des peintures les plus connues pour placer la main droite sur le sein.

cancer du sein octobre rose

 
 

Touch yourself

 

Voici une affiche par Iaso Breast Cancer Center, une clinique gynécologique grecque. Ici un sein est dessiné, mais si l’on s’approche on découvre que ce dernier est composé par de multiples empreintes de doigts. Le message est clair : « touchez-vous », et veut sensibiliser à l’autopalpation pour détecter les anomalies du cancer.

 
 

Social Media

 

Pour faire parler de la problématique du cancer au sein, on vise la diffusion plus que l’information, certaines compagnies ont exploité les réseaux sociaux. Hashtag, émoticônes, stories pour sensibiliser le plus de personnes possibles et les impliquer dans la communication du message.

Every 15 secondes

Estée Lauder, une marque de cosmétiques en Argentine, lance le #15secondes (qui est la même durée d’une story Instagram) pour recueillir en Story Instagram les voix de femmes qui comptent jusqu’à 15 et sensibiliser autour du cancer au sein.

Emoji 

Friends of cancer patients, dans les Émirats Arabes Unis, lance une campagne « Share # 🙋‍♀️🙋‍♂️to spread awarness » avec l’idée d’utiliser une émoticônes connue en lui apportant une signification nouvelle et différente. « Savez-vous pourquoi cette emoji à sa main en l’air ? C’est parce qu’elle est en train de faire de l’autopalpation » et voilà le secret révélé !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Friends of Cancer Patients (@focpuae)

 
 

Censure, pour qui ?

 

La question de la censure des seins, surtout sur les réseaux sociaux, reste un argument d’actualité mais n’est pas une nouvelle. Même lorsque l’on parle de santé et d’autopalpation, on ne peut pas montrer des femmes en train de se toucher les seins pour révéler la présence de cancer.

Depuis déjà longtemps des campagnes pour sensibiliser au dépistage du cancer dénoncent cette censure avec ironie et en utilisant les seuls seins qu’on peut montrer sur les réseaux : ceux des hommes.

#Manboobsforboos

Cette campagne de 2016 utilise avec ironie des seins masculins et montre réellement comment l’autopalpation devrait être conduite. Restant une thématique féminine, les mains qui touchent les seins de l’homme et la voix qui explique sont féminins, mais la femme se trouve cachée derrière lui, dû à la censure de son corps.

Cliquez ici pour voir la vidéo!

Your man reminder

En 2011, des hommes ont été utilisés pour sponsoriser une application qui a pour but de rappeler de contrôler ses seins. Le ton de la communication est ironique et le message est délivré par des hommes attirant qui montrent leurs seins de façon sexy pour nous rappeller de toucher, regarder et faire contrôler nos seins.

 

Enfin, cette année aussi les campagnes pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein arrivent à trouver avec originalité des solutions pour ne pas montrer de poitrine et surtout pas des tétons, encore censurés sur les réseaux sociaux comme Instagram et Facebook.